Le Carassin

carassin.jpg

Le Carassin

Le Carassin est l'hôte privilégié des étangs peu profonds, riches en végétation. Il peut résister à des conditions particulièrement délicates : eaux chaudes, déficits en oxygène dissous, baisse du niveau d'eau. Dans les cas les plus difficiles, il demeure le seul habitant du plan d'eau.

Peu regardant sur le choix de sa nourriture, il consomme des végéraux tendres mais aussi des proies animales (plancton, larves diverses, vers, etc.).

En mai-juin, chaque femelle libère de 100 000 à 300 000 ovules qui adhèrent aux plantes aquatiques. A la naissance, l'alevin, qui dispose d'une papille adhésive, se colle aux plantes aquatiques avant de prendre une vie libre.

La pêche

En surface, à mi-hauteur ou sur le fond, la facilité de capture et la rusticité du Carassin en font un poisson fort apprécié des enfants.

Le poisson rouge

Originaire de la pisciculture chinoise, le carassin doré, ou "poisson rouge", parvient en Europe vers 1611. Il est habituellement rouge, mais les sélections ont fait naître des variétés roses, noires, blanches ou multicolores. Au Japon, il jouit d'une réputation extraordinaire. Des concours sont organisés et les plus beaux sujets valent des fortunes.

Remis en liberté dans l'étang après avoir tourné dans son bocal pendant des mois, il constitue une attraction. Les jeunes ne prennent leur coloration qu'après quelques semaines.

Importé essentiellement d'Italie, le carassin doré est malheureusement souvent porteur de maladies épidémiques graves et pose là un réel problème sanitaire.

La description

  • Corps : massif, haut, légèrement comprimé latéralement, couvert de grandes écailles.
  • Bouche : dirigée vers le haut, dépourvue de barbillons, ce qui permet de le différencier d'avec la carpe.
  • Coloration : dos brun olivâtre, flancs grisés, ventre jaunâtre.
  • Taille et poids : atteint 20 cm, parfois 40 cm pour 3 kg.

Découvrez la playlist Au paradis de Ruth avec Patrol

Date de dernière mise à jour : 18/06/2013